S’il est au coeur des produits Somfy Protect depuis des années, celui qu’on appelle l’Internet des Objets peut encore rebuter ou faire peur. Voici 3 problèmes potentiels qui peuvent l’éloigner du grand public.

1. La peur de sacrifier sa vie privée

Que l’on soit geek dans l’âme ou novice des technologies, on veut tous protéger notre vie privée. De plus en plus de produits et services nous demandent de partager de nombreuses informations comme nos habitudes, horaires et emplacements afin de garantir un meilleur fonctionnement. Et lorsqu’il s’agit de produits qui sont dans notre maison, c’est encore plus délicat.

Grâce à son volet motorisé, la Security Camera prouve qu’on peut réconcilier sécurité, technologie et vie privée au sein de son foyer. En votre présence, il s’abaisse et protège votre vie privée de manière claire et nullement ambiguë : un volet physique est bien plus convaincant qu’une simple LED qui s’allume ou s’éteint, n’est-ce pas ?

2. Ça semble trop compliqué

De plus en plus d’objets sont connectés et cela multiplie les modes d’emploi à lire et les habitudes à prendre. Une contrainte qui peut vite décourager, surtout que tous les constructeurs ne font pas forcément l’effort d’être clairs dans leurs explications.

De leur côté, les produits Somfy Protect sont très simples d’installation, comme nous vous le prouvions dans cet article, accompagné de ses deux vidéos vous faisant découvrir comment installer en quelques minutes votre Home Alarm et Security Camera.

3. Les objets connectés ne communiquent pas entre eux

Avec les différents protocoles qui régissent l’IoT (Internet of Things), il peut être difficile de s’y retrouver, que ce soit pour leur communication (WiFi, Bluetooth…) ou pour leur contrôle (Apple HomeKit, par exemple).

Les produits Somfy Protect sont quant à eux compatibles « Works with Nest » et IFTTT, ce qui ouvre un champ de possibilité très étendu. Que ce soit pour compléter votre installation avec les produits Nest ou pour créer des scénarios personnalisés avec IFTTT, la communication est simplifiée grâce à une compatibilité optimale.

Maintenant, plus d’excuse pour vous mettre à l’Internet des Objets !

Enregistrer

A propos de l'auteur

Mathieu est rédacteur indépendant pour Myfox, mais surtout techno-geek passionné de domotique.

4 Comments

  1. Une fois de plus je me sens obligé de vous reprendre sur le point de la vie privée et de l’ouverture.
    Un volet physique ne fait pas tout.
    Donnez la possibilité à vos clients de stocker leurs vidéos ailleurs que sur votre cloud (sur un NAS hébergé chez son voisin par exrmple) serait un véritable gage du respect de la vie privée de vos clients, et ce même si cela va contre votre modèle économique.
    Je suis persuadé que vous viendriez plus de camera si c’était le cas.
    Espérons que Somfy verra les choses autrement et lèvera cette restriction d’un autre âge.

    • @AurelD: Pouvoir stocker soi-même les vidéos est un usage réservé aux utilisateurs avancés, pas au grand public. En trouvant les produits dans les grandes surfaces de bricolage, il ne faut pas s’attendre à avoir un produit geek.
      Avant de pouvoir stocker les vidéos où l’on veut, ils feraient mieux d’ouvrir l’API…

  2. et le prix des objets !!!

  3. @Jacques: L’un n’empêche pas l’autre! Je pense qu’une majorité si ce n’est la quasi totalité des caméras grands public compatibles avec Video Station possèdent leur propres systèmes (clouds, aplis etc) propriétaires. Simplement leurs fabricants laissent le choix aux clients de l’utiliser ou non.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close