Bien malin celui qui pourra prédire la prochaine cible d’un cambrioleur… Cependant, grâce à l’Observatoire National de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP), les cibles préférées des voleurs sont identifiées. Où est-on le plus à l’abris : dans un appartement ou une maison ?

Les occupants du foyer

Première caractéristique qui se dégage de l’étude de l’ONDRP : le revenu moyen des occupants du foyer. Plus le revenu est élevé, plus les chances de cambriolage sont élevées. En effet, les foyers les plus ciblés sont ceux occupés par des couples d’actifs, aux revenus élevés : ils sont 5,3% à avoir subi un cambriolage ou une tentative d’intrusion. Cibles suivantes : les jeunes actifs ou les personnes âgées aux revenus élevés, victimes à 4,8%.

Le taux de cambriolage passe à 4,4 % pour les ménages en situation difficile, et à 4,5 % pour les personnes seules défavorisées.

étude1

Appartement ou maison ?

On retient ensuite que la cible favorite des cambrioleur est la grande maison isolée, généralement plus difficile à protéger (5,3%). Les maisons moins grandes d’accédants à la propriété ont quant à elles été visées à 5,1%. S’en suivent les petites maisons de locataires (4,5%) et les appartements, généralement mieux protégés (4,2%).

étude2

Ville, banlieue ou campagne ?

Même si les maisons de campagne isolées peuvent sembler être des cibles idéales pour les cambrioleurs, ces derniers choisissent principalement des résidences de banlieue (appartements ou maisons), victimes à 5,4%. Viennent ensuite les résidences isolées et rurales, attaquées à 4,7%. Enfin, les logements situés en ville se situent à 4,5% d’intrusions ou tentatives d’intrusions.

étude3

Contredire les statistiques

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, une grande maison n’est pourtant pas plus difficile à protéger qu’un petit appartement, notamment grâce à nos IntelliTAG qui peuvent s’installer facilement sur toutes les portes et fenêtres d’une maison, aussi grande soit-elle ! Ils permettront de détecter les intrusions avant qu’elles n’arrivent, comme a pu nous l’expliquer Emmanuel dans cet article.

De votre côté, vous reconnaissez-vous dans ces statistiques ?

A propos de l'auteur

Mathieu est rédacteur indépendant pour Myfox, mais surtout techno-geek passionné de domotique.

1 Comment

  1. A mon avis, les cambrioleurs cherchent toujours les bâtiments qui sont moins sécurisés surtout sans caméra de surveillance, contrairement à ceux qui sont bien sécurisés. Merci pour le partage.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close