Une étude faite auprès de 2.500 personnes dans 4 pays différents révèle les attentes et les habitudes des consommateurs en matière d’objets connectés. Voici quelques points-clés à retenir de cette étude, réalisée par le cabinet Context.

La maison connectée, encore inconnue du grand public

La première chose que nous apprend cette étude est que la maison connectée est un concept encore très flou pour la plupart des gens. Soit ils ne la connaissent pas, soit ils y portent peu d’intérêt par manque d’explication et de cas d’usages. Sur le panel de personnes interrogées en France, seulement 10% envisage d’acheter des produits connectés dans les prochains mois. C’est à la fois peu et en même temps très intéressant pour un marché en devenir.

Un marché français amené à progresser

Même si nos voisins Allemands sont les plus motivés pour acquérir des objets connectés, les 10% de français intéressés sont prêts à dépenser autour de 250 € (pour 60% des consommateurs interrogés). Et concernant les services, 75% des consommateurs affirment être prêts à dépenser 15 € par mois, une tendance encourageante. Ça tombe bien, notre nouvelle offre de télésurveillance à la demande débutera à 9,99 € /mois.

TV

Les objets familiers

Même si les objets connectés se diversifient mois après mois, ils restent mystérieux pour la plupart. Il n’est donc pas étonnant que dans ce contexte, l’objet star soit la TV, loin devant les autres : 57,2% des Français affirment être familiers avec la TV connectée. Elle est suivie par le compteur électrique (48%), le thermostat (46,6%) ou encore la prise électrique commandée (34,2%).

MHA sirene

La sécurité avant tout

La donnée la plus intéressante qui ressort de cette enquête est la préoccupation principale des Français par rapport aux objets connectés : la sécurité. En effet, la protection des biens et des personnes reste très importante (à 38,8%), ce qui se traduit par une meilleure notoriété des alarmes connectées, des caméras de surveillance, des détecteurs de mouvements, des judas intelligents, des serrures électroniques…

cuisine

Les préoccupations qui viennent tout de suite après la sécurité sont : préparer l’ambiance de la maison au moment de se coucher (38,4%) et avant l’arrivée de ses occupants (29,4%). Au niveau des pièces de la maison qui sont prioritaires dans l’intention de les équiper d’objets connectés, la cuisine arrive en tête (61,2%), loin devant la chambre (16,6%) et le salon (11,3%).

Toutes ces données sont très intéressantes et nous pousse une fois encore à croire que la maison connectée a toute sa place dans la société de demain… voire dès aujourd’hui !

Vous reconnaissez-vous dans cette étude ? Dites-nous tout en commentaire !

En savoir plus :

A propos de l'auteur

Mathieu est rédacteur indépendant pour Myfox, mais surtout techno-geek passionné de domotique.

3 Comments

  1. La TV est forcément le plus connecté des appareils de la maison mais on voit bien qu’EDF avec des services comme E.quilibre permet vraiment au gens de suivre leur consommation. Pour moi, la maison connectée, c’est sûr que c’est peut-être d’abord la gestion du système d’alarme à distance, même si la gestion de ses dépenses énergétiques à distance prend de plus en plus de place.

  2. Bien sûr que la sécurité est une prio pour tout le monde et surtout quand il s’agit d’objet connecté.
    Du coup, un chercheur en cyber sécurité a montré que la majorité des serrures connectées du marché peuvent être ouvertes par n’importe qui !! 12 serrures testés parmi 16 sont pas du tout sécurisés !! et bien voici l’article où j’ai trouvé cette information <a href="http://www.usine-digitale.fr/article/smart-home-les-serrures-connectees-peuvent-etre-ouvertes-par-n-importe-qui.N422562&quot; http://www.usine-digitale.fr/article/smart-home-les-serrures-connectees-peuvent-etre-ouvertes-par-n-importe-qui.N422562 :/

  3. la sécurité est-elle autant optimale pour les serrures connectées ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close