lowes iris ces 2015

Le CES de Las Vegas, vous n’avez pas pu passer à côté. Terminé depuis une dizaine de jours, c’est l’occasion de revenir sur les tendances observées autour du domaine de la maison connectée.

Écrans plats Ultra HD (4K), drones, voitures connectées et autonomes, objets connectés, voici les quatre grands sujets de cette dernière édition. Le dernier nous intéresse particulièrement, il n’était pourtant pas vraiment porteur d’innovations à première vue.

On recensait de nouveaux objets autrefois inertes devenus potentiellement connectés et connectables, comme les ceintures ou les biberons qui ont su occuper l’actualité.

En marge de ces objets, la maison connectée, et les objets intelligents qui peuvent la composer, restait discrète mais pourtant largement présente. Comme si on s’y habituait année après année. Cela indiquerait-il une démocratisation du domaine ?

Consortiums et plateformes

Les solutions qui se disent universelles pour porter les objets et la maison connectée se multiplient. Universelles et incompatibles entre elles bien entendu. Étrange et peu efficace ? On retient cependant plusieurs solutions qui commencent à sortir du lot.

Dans le domaine des consortiums, on observe une bataille entre Allseen, Thread (Google) et Apple HomeKit. Sans oublier OIC (Open Interconnect Consortium) qui souhaite se faire entendre, porté par Samsung. Côté plateformes, IFTTT était absent, mais le français Busit était bien présent avec un large espace de démonstration.

greenpeak

Le problème qui se pose maintenant, est de savoir si l’on doit choisir une seule solution parmi toutes ces propositions, ce qui pourrait avoir comme intérêt de n’en faire émerger plus qu’une. Idéal ! Malheureusement, le domaine étant encore balbutiant, c’est le contraire qui est choisi actuellement par les principaux acteurs, comme Philips et ses lampes connectées Hue : être compatible avec toutes les solutions, pour être certain de ne pas rater celle qui émergera (peut-être).

Et c’est sans parler des standards que sont Z-Wave, ZigBee ou ULE (DECT) qui avaient chacun leur stand présentant de larges échantillons de produits multi marques. On est donc encore très loin d’une universalité dans le monde des objets connectés…

Le capteur devient la norme

Assez discrètement il faut bien le dire, plusieurs grands acteurs de l’électronique grand public présentait leur vision de la maison connectée. Et pour eux, elle passe par un produit : le capteur, qu’il mesure les chocs, les ouverture, la présence ou la température.

panasonic home safety

Le capteur permet donc à Panasonic (caméras), Philips (lampe connectée), Centralite (éclairage), Honeywell (chauffage) ou Samsung (TV, audio, etc.) de mettre un pied dans la maison connectée. Il faut remarquer que chacun d’entre eux vient d’un domaine différent, mais arrive au final à ce même petit produit. Reconnaissons que le capteur est l’objet connecté le plus simple : il permet de notifier son état à distance. Et comme le smartphone devient la norme, nous avons déjà le tableau de bord de ces capteurs dans nos poches, ce qui est bien pratique.

philips hue sensors

Le capteur serait-il donc le sésame pour entrer dans la maison connectée, et ensuite arriver à y commercialiser d’autres produits moins courants, moins connus ? Même Netatmo a décidé d’accompagner sa nouvelle caméra de surveillance de capteurs d’ouverture de portes et fenêtres.

Le tout connecté

Samsung a annoncé lors de ce CES qu’en 2020, tous les produits de leur catalogue seraient connectés. Pour en faire la démonstration, en plein milieu de l’énorme stand de la marque trônait un espace comprenant maison, équipements et voiture. En effet, Samsung a déjà pas mal de produits connectés ou bientôt connectés (TV, électroménager), mais ils se proposent de connecter les produits de tout le monde pour une expérience globale. Une BMW i3 électrique faisait partie à cet égard de la démonstration.

samsung smartthings

C’est la box SmartThings, rachetée récemment par la marque, qui fait office de hub domotique pour l’instant. Cette solution « open » permet de relier de multiples produits multi marques grâce à sa compatibilité Z-Wave, ZigBee et IP.

Mais l’universalité affichée s’arrête là pour l’instant. Une fois que tout est intégré et que tout parle ensemble, la seule façon d’en prendre le contrôle, c’est à travers une TV connectée Samsung, une tablette Samsung ou une smartwatch Samsung… Ce que l’on ne peut forcément pas leur reprocher !

La fausse universalité de l’Internet des Objets

Malgré toute la bonne volonté et les multiples démonstrations, on voit que chacun tire la couverture à soi : les consortium et plateformes d’un côté, les fabricants de produits de l’autre. Tout en promettant au centre que chacun est compatible avec le plus grand nombre.

La seule voie acceptable pour l’instant reste donc de rendre ses produits compatibles avec toutes ces solutions, ce qui est pourtant loin d’être l’option la plus rapide.

Petit exemple (légèrement caricatural mais pas si éloigné de la réalité) :

– ton produit il est compatible avec le notre ? Le notre est  Z-Wave, il est compatible Thread, IFTTT et Samsung

– ah, dommage, le mien est aussi super ouvert, mais on ne pourra pas parler ensemble… j’ai choisi IP, HomeKit et Busit

Espérons donc que dans les mois et années à venir, une ou deux solutions, cette fois-ci réellement universelles, sauront mettre tout le monde d’accord. On ne doute pas que les « très gros » y travaillent !

myfox partagez commentez

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

3 Comments

  1. Et quid de nouveaux dispositifs pour la Home Control ? Il y a longtemps qu’il n’y a rien eu de neuf. J’espère que les possesseur de HC ne vont pas être mis à l’écart suite à la commercialisation du Myfox Security System…
    On attend notamment un sonnette connectée à la centrale pour avoir un historique des personnes qui ont sonné chez soi pendant notre absence.

  2. On se retrouve comme il y a quelques années, avant l’avènement des objets connectés. On voyait poindre plein d’alliances qui allaient révolutionner la domotique et fédérer tous les protocoles. Beaucoup de bruit au final pour pas grand chose.
    On verra bien ce que ça donnera dans l’univers des objets connectés.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close