protocoles silo alu

Le monde de des objets connectés cherche toujours son standard. Z-Wave, ZigBee, Bluetooth, EnOcean, 6LoWPAN, aucun de ceux-là ne s’est imposé jusqu’ici. Et si l’on regardait juste un niveau au-dessus ?

Quand on parle de Z-Wave ou de ZigBee, on s’intéresse au protocole spécifique qui sait faire communiquer deux objets entre eux, ou un objet avec une box domotique par exemple. Pour un utilisateur final, quel est l’intérêt de savoir comment fonctionnent ces protocoles, quelles sont les différences des uns avec les autres ou quel est le meilleur ? Dans quel but ?

L’utilisateur ne s’intéresse pas aux protocoles

L’utilisateur final ne voit qu’une seule chose : « j’ai une application sur mon smartphone qui me permet de piloter une lampe, une prise commandée, un chauffage ». Le chemin que va prendre la commande envoyée pour aller du smartphone jusqu’à l’objet n’a aucune importance, il faut simplement que ça fonctionne !

A partir du moment où l’on s’est dit que l’on n’avait que faire du protocole utilisé, il suffit de trouver la meilleure solution qui permette au smartphone de savoir parler avec tous les objets à piloter.

iot-dream

L’Internet des Objets dans les rêves les plus fous des inventeurs de standards : un protocole unique utopique…

Un smartphone sait parler essentiellement en WiFi. Malheureusement, pour différentes raisons techniques (autonomie, nombre d’éléments simultanés en WiFi limités, langage trop « lourd », etc.), les objets connectés n’utilisent pas le WiFi mais l’un des différents protocoles « légers » vus précédemment : Z-Wave, ZigBee, etc.

Le smartphone sait parler à tous les objets

Le smartphone n’est donc pas capable de parler directement avec les objets. Qu’à cela ne tienne, parlons avec des équipements intermédiaires capables d’effectuer la traduction. Prenons l’exemple des lampes Philips Hue. Celles-ci communiquent en ZigBee exclusivement. Philips les commercialise avec un petit boîtier appelé « hub » dont le rôle est de faire la passerelle WiFi<>ZigBee. Parfait ! On voit ici que le protocole choisi pour les lampes Philips pourrait être n’importe lequel parmi les dizaines existants, même le plus obscur, le résultat serait identique grâce au petit hub WiFi<>protocole obscur.

Cette démonstration est identique avec tous les objets connectés et domotique du marché. Il existe toujours une passerelle intermédiaire qui va permettre au smartphone de prendre le contrôle.

iot-reality

L’Internet des Objets avec ses multiples protocoles incompatibles : autant d’applications nécessaires

Il reste maintenant un problème à régler : chaque objet a son application dédiée. Pour aller plus loin, comment faire parler les objets entre eux à travers une application unique et surtout pratique pour l’utilisateur ? C’est là que les API entrent en jeu.

Avec les API, les objets savent parler entre eux

Les API sont des morceaux de programme qui permettent à deux systèmes, a priori incompatibles et/ou concurrents, de parler ensemble. Tout se passe au niveau des passerelles protocolaires. Grâce aux API, une passerelle WiFi<>ZigBee est capable de parler avec une passerelle WiFi<>Z-Wave. Tout à coup, des protocoles fermés peuvent communiquer ensemble !

Pour que ces échanges soient possibles, il faut que les fabricants de produits rendent leurs API publiques. Les programmes deviennent accessibles et les associations deviennent possibles. Comme vous le savez peut-être, Myfox a ouvert son API récemment pour rendre ses centrales d’alarme compatibles avec tout le monde. Le site ProgrammableWeb recense aujourd’hui plus de 11.500 API publiques !

iot-api

L’internet des objets avec les API : une application unique sait parler à tous les protocoles initialement incompatibles

Il existe également des produits domotique ou multimédia, WiFi ou Ethernet, qui ouvrent leurs API afin de rentrer dans la boucle. Et puis il y a tous les services web les plus courants qui ont déjà une API ouverte : Twitter, Dropbox, Google, etc. Les API rendent toutes les interconnexions possibles entre les services web, les objets connectés et les autres appareils de la maison.

interoperabilite-iot

Les API, accélérateurs pour objets connectés !

Alors, ce protocole universel pour les objets connectés, on l’a ! Pourquoi continuer à vouloir monter des consortium et autres standards tous sensés être LA solution qui va tout changer. Inutile d’attendre ce changement, les objets connectés savent déjà aujourd’hui quasiment tous parler les uns avec les autres tant que leur API est public. Le service en ligne IFTTT, la petite box Revolv ou l’application universelle ImperiHome en sont les parfaits exemples !

myfox partagez commentez

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

16 Comments

  1. Hello,
    A mon avis le problème se pose avec la multiplication des passerelles. Avoir une passerelle pour la lumière, une pour le chauffage, une pour les volets, une pour l’audio … Ca fait quand même beaucoup alors que tout se petit monde pourrait causer le même langage. Attention cependant puisque certains standards sont propices à certaines utilisations et pas d’autres (bande passante, maillage, consommation électrique, portée…).

    A+

  2. Alors c’est pour quand la sortie officielle de l’API MyFox sur IFTTT ?

  3. Très intéressant,
    Est-ce que l’utilisation d’API ouverts/publics sont compatibles avec le niveau de sécurité attendu par les utilisateurs?
    merci

    • A mon sens oui. Lorsque l’on donne accès à un service existant (son système Myfox par exemple) via une API, on ne fait que rentrer soi-même ses identifiants pour créer le lien.

  4. Je me dis que tous les smartphones supportent maintenant le bluetooth 4.0 … une très belle alternative aux protocoles cités.
    Plus besoin de hub en prime.

    • Bonjour

      Je découvre un peu l’internet des objets.
      L’usage des api impose le passage par le site de api.myfox.me extérieur ?
      Ou est-ce que cette adresse est associé à la box via upnp dans ma livebox orange sans avoir besoin de sortir de mon réseau privé en 192.168.xxx.xxx ?
      Et donc le site public n’est plus nécessaire ?
      J’ai tout bon ?
      Merci

      • Bonjour,
        L’usage de notre API impose le passage par le site extérieur api.myfox.me, vous ne pouvez pas communiquer en direct avec la centrale.

        • Bonjour
          C’est un peu fâcheux, cela signifie que le jour où le site connaît une défaillance, ma chaîne est brisée.
          J’ai un NAS, une box, quelques Raspberry, j’aurai aimé m’affranchir d’une dépendance extérieure et tout calfeutrer derrière mes règles de routage.
          Pensez-vous qu’il sera possible d’installer un équivalent en local sans passer par le site ?

          • Je comprends tout à fait mais c’est un choix qui permet de faciliter l’accès à distance sans complexité, de stocker les vidéos pour pouvoir les retrouver même si la caméra venait à être volée ou détruite, et de proposer des produits plus accessibles en terme de prix, car une partie de l’intelligence se trouve dans le cloud.
            Il n’y a donc pas d’équivalent local, à moins de passer sur une solution concurrente…

          • Je comprends, mais glissez un mot au service marketing sur ce point : vous auriez un secteur entier prêt à utiliser vos produits. La communauté du maker fair, des Do-it-yourself, des informaticiens électroniciens un peu paranoïaque (comme moi).
            Si votre solution possède un aspect pratique et simple d’un côté, et de l’autre une facette qui « empower » l’utilisateur final en lui permettant, à travers un Hub local, sorte de boîtier physique, de ne pas passer par un service extérieur, vos produits vont se retrouver au coeur d’un buzz et d’une ferveur à mon humble avis très positifs pour tout le monde.

  5. Bonjour
    Pour rebondir sur les API chez Myfox qui sont ouvertes malheureusement je suis Myfox Evology ce qui fait une grosse différence car les deux sont incompatible.

  6. Les Api c’est bien mais justement quand est ce que MyFox en proposera pour le Home Alarm et la Sécurity Caméra ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close