Tous les objets connectés ont-ils vraiment besoin d'être connectés à Internet

La problématique de la sécurité liée aux données échangées par les objets connectés prend de plus en plus d’importance. Pour quelle raison toutes les données de ces objets auraient besoin de transiter par Internet ? Est-ce bien nécessaire ?

Un objet connecté est connecté parce qu’il a la capacité de transmettre des données. Ces données peuvent être le nombre de marches d’escalier montées dans une journée, la consommation électrique de toute la maison ou le nombre de fois que la porte de garage a été ouverte.

Objets connectés & cloud : la solution de facilité

Ces données sont transmises de l’objet vers le cloud de son fabricant. Le résultat est tout à fait intéressant : aucune programmation complexe n’est nécessaire pour stocker et afficher des données sous forme de tableaux ou de courbes. Le cloud mouline tout cela pour rendre les données accessibles et lisibles.

iot security sensors

La contrepartie de cette facilité de gestion de ses données, c’est la perte de contrôle sur ces données. Le fabricant nous assure, et il est de bonne foi, que les données ne seront jamais partagées avec un tiers, jamais vendues, jamais piratables. Dans la plupart des cas, c’est la stricte vérité.

Le risque zéro n’existe pas

Alors pourquoi s’inquiéter de stocker ses données dans les nuages ? Le risque zéro n’existe pas et on peut avoir envie, pour tout un tas de raisons, que ces données, à première vue inexploitables par un hacker, restent bien privées.

Que ferait un hacker de données à propos de la régularité des battements de votre cœur dans l’effort ? Pas grand chose à vrai dire. Par contre, accéder à votre consommation d’eau lui permet de savoir quand vous êtes présent ou absent. C’est déjà un peu plus inquiétant.

lively

Se pose un véritable dilemme : est-ce que je veux pouvoir consulter mes données facilement, ou est-ce que je monte un serveur de données chez moi pour conserver à l’abri mes propres données ? Autant dire que la première solution est la seule raisonnablement envisageable pour Monsieur tout-le-monde.

Empêcher les données de franchir la porte de la maison

Une première solution serait d’interdire aux objets de communiquer en dehors de la maison : le contrôle est possible à l’intérieur de l’habitat, mais ce contrôle devient impossible lorsque l’on est en dehors. En effet, piloter son lave-linge depuis Internet a peu d’importance puisqu’il faut bien quelqu’un pour mettre le linge dedans. Pouvoir connaître la dernière consommation électrique hebdomadaire de ce lave-linge peut bien attendre que l’on soit rentré chez soi. iBlueOpen a part exemple présenté au dernier CES une serrure connectée Bluetooth qui communique uniquement avec votre smartphone.

La seconde solution serait la création d’un intranet domestique des objets, que les objets puissent communiquer entre eux, mais uniquement dans le cadre de la maison. La dernière brique serait l’équivalent d’un serveur cloud, en version miniaturisée, que l’on pourrait installer chez soi, un serveur aussi simple d’emploi qu’un objet connecté bien entendu. Les données resteraient ainsi parfaitement personnelles. Ce produit n’existe pas encore…

information from the iot

Enfin, ne restons pas non plus trop protecteurs, certaines données ou commandes peuvent être possibles depuis l’extérieur, et conservent un intérêt à l’être. L’idéal serait que l’on puisse pour chaque objet, ou depuis son serveur de données personnel, sélectionner dans quelles conditions telle ou telle donnée a le droit de passer la barrière de l’extérieur. L’Intranet des Objets, prochaine étape des objets connectés dans l’habitat ?

myfox partagez commentez

Pour aller plus loin :

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close