nest google 3.2 B$

Que vous vous intéressiez ou pas aux objets connectés, vous êtes déjà sûrement au courant du rachat par Google de la société Nest, qui fabrique thermostat et détecteur de fumée connectés. Et maintenant, que va faire Google avec Nest ? Explorons les différentes pistes.

Après avoir dépensé 3,2 milliards de Dollars, il semble assez logique que Google ait de grandes ambitions dans le monde de l’Internet des Objets et de la domotique. Mais avec quel objectif exactement ? Dans un récent billet, je posais la question suivante : Apple et Google s’intéressent-ils vraiment à la domotique ?

Je concluais le sujet par le fait que ces deux sociétés sont déjà largement impliquées grâce aux applications mobiles, inséparables de tout système connecté, et qu’elles investiraient massivement lorsqu’elles auraient « identifié des usages génériques, voire universels ».

Les usages génériques, c’est bien ce que fait Nest. L’objectif de la société est de retravailler, redesigner et connecter des produits, plus ou moins moches, que l’on a l’habitude ou la nécessité d’utiliser (le thermostat) ou qui sont dans notre environnement en permanence (le détecteur de fumée). Les futurs produits à venir seront toujours de cet ordre là.

Google a gagné du temps et récupéré des dizaines d’ingénieurs spécialisés en rachetant Nest plutôt qu’en se lançant de zéro. J’entrevois trois possibilités de développement autour de ce rachat : l’Internet des Objets, la maison connectée et la gestion de l’énergie.

1. les objets connectés

Le thermostat et le détecteur de fumée sont deux premiers objets qui pourraient être complétés par d’autres, dans la maison comme dans des domaines distincts. Pour cela, Google pourrait utiliser les forces de Nest en termes de savoir faire, ou racheter d’autres sociétés pour développer la gamme dans la santé, le sport, la sécurité, etc. Le thermostat et le détecteur de fumée sont peut-être les deux seuls objets connectés liés à la maison qui intéressent Google.

Google cherche-t-il à se développer dans l’Internet des Objets en général ?

intenet of everything

2. l’OS de la maison connectée

Android@home a été présenté il y a 3 ans, sans que cela ne soit suivi dans le temps. Derrière les deux produits Nest, il y a un « protocole », une plateforme permettant déjà de les faire parler ensemble : si le détecteur est déclenché, il peut demander au thermostat de couper la chaudière. Il faut également ajouter la capacité d’intelligence artificielle intégrée dans le thermostat qui sait s’auto-réguler selon les habitudes des habitants. Ce protocole et cette intelligence pourraient être repris comme cœur d’un nouvel OS dédié à la maison connecté, pour discuter avec d’autres produits, qu’ils soient de Nest ou d’ailleurs, et les rendre autonome.

Google va-t-il relancer son système d’exploitation de la maison, basé sur Nest ?

android@home

3. les économies d’énergie

Nest travaille aujourd’hui avec des fournisseurs d’énergie sur le marché américain. Dans certains cas, un thermostat Nest est fourni gratuitement à l’utilisateur final afin de l’aider à réaliser des économies d’énergie. Google avait déjà mis un pied dans l’énergie avec le projet Power Meter aujourd’hui fermé. Cela leur permettrait de revenir dans la course en devenant l’interlocuteur privilégié de tous les fournisseurs d’énergie, marché d’avenir si il en est.

Google cherche-t-il à devenir un acteur incontournable des économies d’énergie ?

google power meter

Des données & des points de vente

Quel que soit l’objectif derrière ce rachat, qu’il réponde à l’une des trois possibilités détaillées ci-dessus ou à toute autre chose, Google va pouvoir profiter de ce qu’il y a dans le panier Nest.

Le thermostat est vendu entre 40.000 et 50.000 exemplaires par mois, selon les chiffres que l’on trouve en ligne. Google a annoncé que Nest resterait pour l’instant autonome dans son fonctionnement, mais cela ne va pas l’empêcher d’accéder à la base clients Nest et à toutes les données rattachées. Des données qui pourraient être utilisées pour développer ou améliorer des services Google existants ou à venir. Google pourrait aussi marcher sur les plates-bandes de IFTTT en interfaçant certains de ses services avec le hardware Nest.

nest home depot
Nest en tête de gondole dans un magasin Home Depot

Enfin, grâce à Nest, Google étoffera son offre dans le hardware. Les produits Nest seront logiquement disponibles dans le Play Store, à côté des smartphones et tablettes Nexus, et de l’application Nest pour Android. Et n’oublions pas l’excellent positionnement de Nest dans les grandes surfaces spécialisées américaines (Best Buy, Home Depot) : des emplacements dont pourra bénéficier Google pour vendre d’autres de ses produits à venir !

myfox

Pour aller plus loin :

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close