objets connectes domotique

Les objets connectés deviennent petit à petit les principaux instigateurs de la maison intelligente. Design et ludiques, simples d’installation et d’emplois, ils on occulté les acteurs traditionnels de la domotique. Et si c’était pour leur bien ?

La domotique telle qu’on l’entend était, jusqu’à il y a encore quelques mois, développée par un nombre restreint de sociétés et sur des segments bien définis : le DIY (X10 et consorts), les électriciens (KNX, MyHome) et les intégrateurs (AMX, Crestron).

Ces sigles et ces fabricants entre parenthèses vous sont peut-être inconnus ? Rien d’étonnant, la problématique du manque de démocratisation de la domotique était fortement liée à cette situation. D’un côté, des solutions pour les bricoleurs, de l’autre des solutions propriétaires pour les professionnels. Et rien entre les deux.

Les objets connectés comblent un vide sur le marché de la domotique

C’est là qu’apparaissent les premiers objets connectés ! Destinés à nous simplifier la vie tout en apportant de nouveaux services, certains acteurs de l' »Internet of Things » s’engouffrent désormais clairement sur la voie de l’automatisation de la maison.

Tous les domaines sont abordés, de la gestion du chauffage à la sécurité en passant par l’éclairage. Ces solutions représentent-elles un risque pour les « anciens » de la domotique ?

internet-of-things cloud

Pas si sûr ! De par l’engouement qu’ils suscitent, les objets connectés contribuent à développer l’audience de la domotique de façon positive. Ces objets arborent un design moderne et sont plus accessibles financièrement, ils savent capter l’attention.

Contrairement aux solutions domotique complètes, un objet connecté n’est souvent doté que d’une seule fonctionnalité. Il faudra multiplier les objets pour constituer un ensemble de services. C’est là que le lien entre les deux univers devient intéressant.

Les objets connectés deviennent indispensables à la domotique

Les professionnels de la domotique craignent pour leur marché, pensant qu’un ensemble d’objets connectés va remplacer à terme les solutions dédiées. Ce n’est pas aussi simple dans la réalité. Une centrale domotique peut tout à fait rester le cœur d’un système complet, principalement pour la supervision à travers une interface de commande unifiée. La gestion de la communication inter-protocoles est aussi une spécialité des box domotique.

capteur temperature

Il devient alors intéressant de marier les objets connectés, pour leur côté design et accessible qui va plaire à l’utilisateur final, à une boîte noire qui possèdera l’intelligence globale. A choisir entre un capteur de température « classique » à l’aspect industriel et un capteur « design » Netatmo, lequel risque de plus plaire dans un salon ou une chambre ?

L’objet connecté par son côté fun et ouvert permet de faire entrer la domotique dans une nouvelle ère !

J’ai traité ce sujet lors de ma conférence sur le salon Batimat début novembre, vous pouvez la découvrir dans son intégralité ci-dessous.

Maison connectee + Internet des Objets | Tendances 2014 from Alban Amouroux

myfox

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

6 Comments

  1. Personnellement j’aime comparer les objets connectés à la domotique aux applications sur Smartphone. Les accessoires domotiques, s’ils sont attractifs et proposent de vrais avantages, deviendront incontournables. Par exemple pour les box domotiques, plus il y aura d’accessoires à connecter et plus son utilité sera grandissante 🙂 !

  2. Exactement Cédric. Je pense également que ce concept va aller en s’améliorant, mais aussi gagner en utilité et en accessibilité. Aujourd’hui il faut bien l’admettre, les installations d’objets connectés ayant un réel intérêt sortent bien souvent du garage d’apprentis bricoleurs qui ont bossé un projet personnalisé à leurs propres besoins. Mais on y viendra ! Il y a déjà de nouvelles application qui sortent telles que celle-ci, pour la voiture : http://www.blog-domotique.fr/la-voiture-de-demain-sera-perfectionnee-et-surtout-connectee/#comment-36

  3. Effectivement, le domaine de l’automobile est bien plus avancé en termes d’automatismes et d’intelligence que dans la maison ! Alors que bizarrement, on y passe pour la plupart d’entre nous beaucoup moins de temps…

    Cependant, dans l’automobile aussi il y a des efforts à faire, surtout en ce qui concerne l’ergonomie : par exemple « pincher » (comme sur un smartphone) pour changer l’échelle de la carte GPS sur l’écran tactile d’une VW est une opération impossible en conduisant !

    Je pense qu’à terme, les environnements iOS, Android ou QNX vont remplacer les OS propriétaires des interfaces des constructeurs automobiles.

  4. Totalement d’accord ! Pour réussir à améliorer l’accessibilité et le « user experience », ce sera une suite logique pour les constructeur que d’aligner leurs systèmes à ceux qui comportent le plus d’utilisateurs. Je ne serais pas non plus étonné de voir Microsoft lancer bientôt des systèmes embarqués avec Windows 8 (; Déjà le cas peut-être ?

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close