smart toaster itoaster bbc

Que ce soit pour la santé, le confort, la sécurité ou la domotique, la clé de l’Internet des Objets réside dans leur capacité à transmettre des données. Mais que faire des données envoyées par un grille-pain par exemple ?

L’Internet des Objets nous promet une maison plus intelligente, capable d’envoyer des alertes, d’effectuer des actions toute seule ou de savoir se protéger des intrus. L’exemple du grille-pain en introduction est donc volontairement polémique. Quel est l’intérêt à ce qu’un grille-pain sache communiquer ? Et que faire de ce qu’il va nous dire ?

Les données des objets connectés

A première vue, posséder une station météo ou un réfrigérateur qui sait communiquer avec le cloud revêt un intérêt tout relatif. C’est ce qui va être fait des données qu’ils sont capables d’envoyer qui est réellement intéressant.

smart toaster

Prenons un exemple concret de l’utilisation des données d’un objet connecté avec le cas du thermostat Netatmo présenté dernièrement. Pilotable à distance, il permet de moduler la température efficacement tout au long de la semaine afin que la température soit toujours agréable, lorsque l’on est présent, et que le chauffage ne tourne jamais à vide, lorsque l’on est absent. Si l’on décidait d’utiliser les données envoyées par une station météo Netatmo, typiquement les températures relevées dans différentes pièces et à l’extérieur, le thermostat gagnerait alors une couche d’intelligence apportant potentiellement du confort et des économies d’énergie supplémentaires :

  • il pourrait demander de chauffer la maison non plus selon une consigne de température mais à partir d’une moyenne de températures relevées par les différents capteurs de la station météo, pour maintenir une température constante et agréable dans toute la maison
  • il pourrait moduler la durée des phases de chauffe selon la température extérieure ; plus celle-ci serait basse, plus les phases de chauffage seraient longues, cela améliorerait l’efficacité de la chaudière et générerait des économies d’énergie supplémentaires

Cet exemple démontre l’accroissement de l’intelligence de la maison grâce aux données relevées par les objets connectés partageant leurs données avec d’autres objets connectés.

Des objets connectés pour un meilleur SAV

Aussi étonnant que cela puisse paraître, les données recueillies par les différents appareils électroménager vont être utiles principalement pour leur fabricant !

smart fridge

Un lave-linge ou un four connecté va être capable de s’auto-analyser en permanence. En cas de panne ou de dysfonctionnement probable, l’appareil communiquera les données directement à son fabricant.

Ce dernier pourra proposer une intervention sur mesure au client, et une efficacité accrue dans les opérations de service après-vente : la bonne pièce sera automatiquement commandées et envoyée au réparateur local. Cette opération pourrait même être effectuée de façon préventive. La fin de l’obsolescence programmée remplacée par des contrats de « maintenance connectée » ?

Savoir ce qu’il se passe en permanence

Enfin, l’intérêt de cette masse de données est de pouvoir se tenir au courant de tout ce qu’il se passe dans sa maison :

  • consommation d’électricité, d’eau, de gaz, pour quel coût
  • éclairage allumé/éteint, combien de temps, pour quel coût
  • portes ouvertes/fermées, à quelle heure, par qui
  • températures par zone
  • qualité de l’air

Toutes ces données n’auront pas la même importance pour tout le monde. Un tableau de bord rempli de chiffres et de courbes indigestes aurait un effet contre productif. Il sera donc nécessaire de sélectionner les objets et les capteurs connectés qui correspondent à ce que l’on veut réellement surveiller chez soi.

lively dashboard

Le tableau de bord ci-dessus, spécifique au maintien à domicile, offre un aperçu rapide des quatre données principales suivies : un visage vert signifie que tout est parfait. Inutile d’afficher des chiffres ou des courbes, l’information nécessaire au quotidien est bien là.

En conclusion

Tout l’intérêt des objets connectés réside dans leurs données. Des données que l’on va pouvoir s’approprier pour mieux connaître son habitation et y vivre de façon encore plus confortable grâce à la technologie.

Ces données, il faut pouvoir les afficher, les lire facilement pour prendre des décisions : quel appareil consomme plus, à quel moment, etc. L’étape suivante de la maison intelligente, c’est un traitement de ces données pour un fonctionnement autonome : soit à l’intérieur de la maison pour réaliser des scénarios domotique sans action de l’habitant grâce à une intercommunication entre tous les objets ; soit vers l’extérieur, pour améliorer la maintenance de tous ces appareils remplis d’électronique, et même la prévoir et agir de façon préventive.

Les futurs acteurs majeurs de l’Internet des Objets seront-ils ceux qui en maîtriseront les données ?  J’en suis persuadé !

myfox

Pour aller plus loin :

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

1 Comment

  1. Post très intéressant d’autant plus qu’il traite d’un sujet qui a longtemps alimenté beaucoup de fictions et qui a tendance aujourd’hui à rejoindre la réalité avec les objets connectés, smartphones, et autres appareils de tous les jours (balance, brosse à dent, montres ou bracelets coach électronique, …). Et ce qui est sûr c’est que la révolution est en marche!

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close