ibeacon

Dans le domaine des communications bas débit pour l’identification et la localisation, deux protocoles sont bien partis pour se partager le marché : le Bluetooth 4.0 et le NFC. Les nouveaux iPhone 5C et 5S font l’impasse sur le NFC : quelles peuvent en être les conséquences ?

NFC et Bluetooth 4.0, ou Bluetooth Low Energy (BLE), ne fonctionnent pas du tout sur le même principe. Pourtant, ils sont tous deux plébiscités pour la reconnaissance et le transfert ou la réception d’informations à faible distance.

Le NFC a pour avantage un faible coût, une simple puce d’un coût très faible (environ un Euro) peut jouer le rôle d’identifiant. Mais il a aussi comme désavantage une très faible portée. Pour faire communiquer deux équipements NFC, il faut les positionner à quelques centimètres l’un de l’autre, 4 cm maximum en moyenne.

Le NFC se retrouve dans les badges, aussi bien pour entrer dans une entreprise que pour passer le portique des transports en communs, dans des moyens de paiement, et désormais dans des équipements électroniques. On peut par exemple associer un smartphone à un PC portable Sony en NFC, ou désactiver son système d’alarme en passant son smartphone NFC devant le clavier compatible de notre gamme Myfox.

Le côté pratique et le faible coût n’ont pourtant pas réussi à convaincre Apple. Beaucoup prédisaient la présence d’une puce NFC dans le nouvel iPhone 5S, il n’en est rien. Apple a fait l’impasse et se concentre sur le Bluetooth 4.0 qui peut parfaitement remplacer le NFC tout en allant plus loin avec iBeacon.

iBeacon arrive chez Apple

Apple met en avant iBeacon, une utilisation du Bluetooth pour des actions à courte distance basées sur la localisation et la reconnaissance. C’est-à-dire plus simplement : concurrencer le NFC. Pour reprendre les exemples précédents, en BT 4.0, inutile de sortir le téléphone de sa poche pour le passer à 4 cm de l’élément avec lequel on veut s’associer !

Certaines actions majoritairement en NFC aujourd’hui devraient alors être disponibles en Bluetooth. C’est ce que va proposer PayPal avec son « PayPal Beacon » prêt pour les paiements en Bluetooth depuis votre smartphone.

estimote

Dans le domaine du commerce, Estimote propose ses « Beacons » destinés à envoyer directement des informations et des promotions sur les smartphone des clients lorsqu’ils parcourent les allées des magasins. Il devient alors inutile de passer son smartphone devant une borne NFC.

Il y a également les badges de géolocalisation pour retrouver ses objets, comme Stick-N-Find, qui fonctionnent aussi en Bluetooth.

On peut imaginer que d’autres Beacons sortiront pour utiliser des notions de geofencing dans l’habitat afin de localiser précisément chaque personne et de lancer des scénarios de sécurité ou de domotique spécifiques.

Apple a-t-il tué le NFC ?

Il reste un écart de coût important entre les deux technologies qui fait que le NFC va perdurer. Utilisé dans les transports en commun un peu partout, on voit mal la plupart des sociétés dans le monde entier changer de technologie. Cela pourra se produire, mais sûrement pas à court terme.

Apple a simplement décidé de se différencier de l’environnement Android dans lequel le NFC est de plus en plus présent. Les usages, dans un premier temps, seront donc a priori différents.

Pas mal d’articles depuis hier signent l’arrêt de mort du NFC depuis l’annonce d’Apple ! Il me semble que le NFC perdurera pour les applications « simples », tandis que iBeacon, ou tout du moins le Bluetooth 4.0 en général, pourra s’imposer dans des environnements nécessitant plus d’intelligence, de la localisation et pourquoi pas du paiement via mobile.

sticknfind

iBeacon pour l’Internet des objets

iBeacon et le BT 4.0 en général pourraient devenir également concurrents aux autres protocoles des objets connectés. Mais comme les Z-Wave, ZigBee et EnOcean, il ne sait pas discuter sur le réseau sans un intermédiaire. Dans le cas du capteur Parrot Flower Power pour gérer ses plantes, c’est votre smartphone qui fait office de passerelle entre le capteur Bluetooth et le cloud Parrot sur le web.

Bref, le protocole unique n’est pas près de voir le jour ! Dans ce cas, la meilleure stratégie à adopter est de réfléchir selon ses besoins et ses usages, sans se préoccuper du protocole dont on aura besoin au final.

myfox

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

5 Comments

  1. Le principal inconvénient du BT c’est qu’il faut une batterie/pile pour le tag. Pour moi c’est office rédhibitoire dans certains applications…
    Je ne vois pas pourquoi le BT tuerai le NFC, les applications sont différentes. Le Wifi n’a pas tué le GPRS/3G et pour pourtant on peut faire (presque) pareil avec ces deux technos 🙂

  2. Le BT 4.0, dit Bluetooth Low Energy, permet à de petits capteurs de tenir de 1 à plusieurs années avec une pile plate type CR2032.
    Mais on est d’accord que les applications sont différentes. Mon article se basait sur les nombreux article un peu trop tendance « apple fanboys » qui voyaient déjà le NFC écrasé par le Bluetooth & iBeacon.

  3. Ce ne sont surtout pas les mêmes usages. Prenons le cas des titres de transport sans contact ou les cartes bleues, avoir une portée de 50 mètres ne sert à rien et peut même se révéler dangereux. Par ailleurs, l’obligation d’avoir une pile est rédhibitoire sur ces supports ultra légers, de quelques mms d’épaisseurs et appelé à durer 10 ans sans aucune manipulation (pour les titres de transports).
    Dans d’autres domaines comme l’internet des objets, pour les figurines de jeu, Nintendo a par exemple retenu le NFC sur sa nouvelle console de jeu pour communiquer avec les objets. Avantage: le coût de production est bien plus faible sur des figurines a quelques dollars pièces et l’absence de pile est très importantes (pas de contraintes de remplacement).

    Bref, Apple, en refusant le NFC ne pourra en aucune manière le faire disparaître. Les banques et les sociétés de transport viennent justement d’annoncer le rechargement et la gestion de leurs passes / CB avec des téléphones NFC compatibles Android, tant pis pour les possesseurs d’iphone…

  4. Bonjour,

    En tant que conseil technique sur le portier vidéo en interphonie SIP (NovoSIP pour « ne pas le nommer ») je me pose en effet la question du choix d’une technologie de contrôle d’accès à associer à une fonction de portier vidéo.
    Il est tentant de rechercher une technologie présente dans les Smartphones mais de nombreuses questions se posent concernant le NFC et le Bluetooth 4.0 :

    . le NFC nécessiterait effectivement de sortir le Smartphone de sa poche
    . le Bluetooth nécessiterait de « raccourcir » la portée pour ne pas ouvrir la porte intempestivement.
    . l’un et l’autre sont loin de couvrir 100% des Smartphones des années à venir, mais il me semble qu’effectivement, l’avantage soit coté Bluetooth de ce point de vue.

    je serais content d’avoir des avis d’autres lecteurs de cet intéressant article.

    Cordialement,

    Rémi

    • De mon point de vue, Apple veut conquérir un nouveau marché. Je ne reviendrai pas sur les avantages et inconvénients respectifs des deux technologies que vous avez expliqué. Ce qui me révolte est dans la présentation sommaire des possibilités de la NFC : tout le monde croit que la NFC se limite à faire du contact à faible distance (quelques centimètres en émetteur et récepteur) alors que cela n’est que la moitié de la vérité ! La NFC permet de prendre contact entre un émetteur et un récepteur jusqu’à plusieurs dizaines de mètres ! J’ai travaillé sur cette technologie associée à une autre nommée ZigBee en 2009/2010 et je faisais communiquer des lecteurs NFC avec des tags NFC jusqu’à plusieurs mètres ! Donc, si les constructeurs le voulaient bien, ils pourraient utiliser la NFC pour la même utilisation que celle dévolue au BT 4.0.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close