wifi 802.11ah

Le WiFi a été l’un des premiers protocoles sans fil grand public, très bien accepté par ce dernier pour le confort apporté : ordinateur portable, smartphone, etc. Cette fois-ci, une nouvelle déclinaison arrive pour l’Internet des Objets.

Le WiFi 802.11ah est un protocole opérant dans la bande sub-GigaHertz, autour de 900 MHz, comme ses concurrents Z-Wave, ZigBee, EnOcean ou 6LoWPAN. Ces derniers essayent de prendre la place de référence pour tous les objets connectés grâce à une bonne portée, une universalité entre produits compatibles, de faibles transmissions bidirectionnelles et une consommation mesurée. Enfin, ces quatre qualités ne sont pas toujours toutes au rendez-vous…

Les protocoles à 900 MHz pour les objets connectés

EnOcean a pour lui une bonne portée, une bonne fiabilité et un support de la part de nombreux industriels du secteur électrique et électronique. Des produits sont déjà disponibles. Il faut ajouter qu’EnOcean, grâce à sa très faible consommation, est capable de fonctionner sans pile sur un interrupteur, un détecteur de mouvement ou un capteur de température.

Le 6LoWPAN semble être une bonne piste, avec une consommation très faible et une excellente portée. Cependant, aucun produit n’est encore commercialisé auprès du grand public, que ce soit en terme de hub ou de devices (EDIT: ouverts & autonomes, voir les commentaires). On en est toujours à l’étape de la R&D.

objets connectes

Le Z-Wave a pour lui une gamme de produits sur le marché importante et très diversifiée. Par contre, les portées sont assez limitées sur certains produits, et la consommation de piles sur d’autres peut vite devenir insupportable. C’est aujourd’hui le mieux établi dans le domaine de la maison connectée.

Enfin, l’universalité n’est pas ce qui caractérise le mieux le ZigBee : des normes différentes selon le domaine (home automation, lighting, …), et donc des hubs qui doivent supporter tous les domaines pour être universels. La norme peut également être utilisée sans se conformer à un domaine, ce qui donne du ZigBee totalement propriétaire que l’on retrouve chez Crestron, Control4 ou Legrand, chacun ayant donc son propre ZigBee « adapté ».

Pourtant, chez Bosch, on pense que le ZigBee est le meilleur protocole à retenir pour les objets connectés, voici un extrait de leur blog : « Comparable en terme de portée en intérieur, le ZigBee est l’équivalent du WiFi, mais en bas débit, c’est pour nous le meilleur choix technologique pour la maison intelligente ». Mais cela, c’est sans compter sur le nouveau protocole WiFi bas débit dédié au smart home et aux objets connectés : le 802.11ah.

Le WiFi 802.11ah, protocole universel ?

Le WiFi .11ah est dans la bande des 900 MHz, avec une portée de 3 à 8 fois supérieure au WiFi de nos ordinateurs, pour un faible débit d’informations équivalent à ses concurrents. Il fonctionnera en WiFi « direct », possibilité pour les devices de communiquer entre eux sans point central, et donc en mesh (extension du réseau par le biais de chaque device).

Les trois problèmes de l’utilisation du WiFi classique pour les objets connectés, grande quantité d’information, faible portée et consommation importante, sont supprimés grâce à l’utilisation du protocole .11ah.

connected objects

Ce nouveau protocole est à l’état de développement pour des premiers produits en test en 2014 et une disponibilité en 2015 ou 2016. Cela fait loin, et le marché aura peut-être le temps de s’approprier d’ici là une des autres technologies qu’il sera alors difficile de déloger.

Pourtant, le WiFi .11ah a tout pour s’imposer : c’est du WiFi, connu de tous, qui pourra se retrouver dans tous les produits courants, à côté des 802.11a/b/n que l’on connaît déjà. Les futures box des FAI et autres points d’accès informatiques pourront donc devenir 802.11a/b/n/ah et permettre de connecter facilement tout objet intelligent quel qu’il soit, sans ajout de quelque passerelle multi-protocoles que ce soit.

Le WiFi ne sera sûrement pas le protocole universel de la domotique, mais le WiFi 802.11ah pourrait peut-être le devenir !

myfox

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

2 Comments

  1. pour 6lowpan, quid de Tado ( http://blog.myfox.fr/2013/01/23/tado-le-thermostat-connecte-base-sur-de-lopen-source/ ), le nest allemand ? et bientôt, on aura wigwag ( http://www.wigwag.com/ ) et LiFX ( http://lifx.co/ ) . Pour l’éclairage intelligent extérieur , on a vibrains ( http://www.vibrainsolutions.com/site/ ) et pour la télérelève intelligente , on a connode ( http://www.connode.com/2013/08/telefonica-and-connode-set-to-provide-uk-smart-meter-communications-service/ ) qui a gagné un gros marché en angleterre avec Telefonica.
    La vérité est que 6lowpan est en train de s »imposer sur ce marché, couplé avec du enocean pour les derniers mètres. Il faut regarder l’offre de Sensinode (http://www.sensinode.com/ ) rachetée par ARM, le leader mondial des chips mobiles.
    Il n’est plus possible d’affirmer que 6lowpan est du domaine de la R&D . Les faits ci-dessus disent le contraire !!!

  2. Bonjour David,

    On est d’accord que 6LoWPAN commence a bien être utilisé, mon terme « R&D » était peut-être un peu trop fort.

    Cependant, il n’y a pas aujourd’hui de produits « grand public » et « autonomes » en 6LoWPAN :
    Tado° : 6LoWPAN pour faire communiquer le thermostat avec le hub
    WigWag : pour faire communiquer les capteurs avec le hub
    LiFX : pour faire communiquer la lampe maître avec les lampes esclaves

    Est-ce que l’ont peut utiliser le hub Tado° seul par exemple et s’en servir de hub 6LoWPAN pour des capteurs WigWag ou des lampes esclaves LiFX ? Je ne crois pas.

    C’est là la différence que je pointe par rapport à l’adoption des autres protocoles. Si ces mêmes fabricants avaient choisi EnOcean, BLE ou autre, leurs produits pourraient potentiellement être utilisés de façon autonome, alors que l’on est ici obligé d’acheter un hub propriétaire à chaque fois. Exemple : WigWag pilote les lampes LiFX en IP, à travers la lampe maître, et non pas directement en 6LoWPAN.

    Pour l’industrie et les services, comme le smart metering, 6LoWPAN est effectivement une excellente solution qui servira de moteur au développement de ce protocole.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close