maison connectee kickstarter

La maison connectée, intelligente, que l’on simplifie souvent par le terme domotique, n’en est encore qu’à ses balbutiements. Les sites de financement participatif représentent aujourd’hui l’une des meilleures vitrines pour le domaine.

Kickstarter, Indiegogo et Ulule sont les trois plus connus de ces sites. Le financement participatif est assez simple : les créateurs proposent leur projet, si celui-ci vous plaît, vous pré-achetez le produit. La somme investie vous sera débitée si le projet atteint son objectif de financement. Et vous recevrez le produit quelques mois plus tard.

Les projets sont très divers, ils couvrent aussi bien l’édition d’un album de chansons que la création d’une ligne de vêtements. Et parmi tous ceux-là, on trouve des projets liés à la maison connectée et l’Internet des objets. On pourrait même dire que de ces plateformes sortent quasiment tous les nouveaux produits qui comptent !

Des exemples remarquables

Smartthings en est le meilleur exemple. Cette box domotique, complètement ouverte aux développeurs, a beaucoup fait parler. Le projet a récolé 1,2 millions de dollars en moins d’un mois, alors que la somme demandée pour valider le projet était de 250.000$ seulement. Grâce à ce mode de financement, Smartthings a donc d’ors-et-déjà pré-vendu près de 5.500 box ! Ube est un interrupteur intelligent qui a récolté 307.600 $ pour 280.000 $ attendus. Ninja Block est un capteur autonome et multi données (température, mouvement, humidité, etc.) qui a reçu plus de quatre fois le financement attendu.

smartthings

Il y a encore de nombreux exemples, la liste serait trop longue. Mais si je vous parle de ces trois là en particulier, c’est parce que leur reconnaissance a dépassé de loin le simple cercle des amateurs de domotique. Ces sociétés ont été citées dans toute la presse, de la spécialisée à la plus grand public. Les fondateurs ont été invités à présenter leurs produits dans des conférences générales à propos du web, des bases de données ou de l’innovation en général.

Finalement, ces produits, bien que disposant d’avantages concurrentiels certains, n’ont pas réinventé la domotique. Ils contribuent à la développer et à continuer ce qui existait déjà jusqu’ici. N’oublions pas que lors de la première présentation de Smartthings, l’ensemble des spectateurs a applaudit en force lorsque le fondateur a éteint une lumière à distance grâce son smartphone. Tous les produits liés à la maison connectée savent faire cela depuis longtemps, mais ils n’avaient jamais eu une telle audience jusqu’ici. Et cela, c’est simplement grâce aux sites de financement participatif, une sorte de communication indirecte et bienvenue pour la maison connectée finalement.

Découvrons trois nouveaux projets en cours de financement qui ont retenu mon attention et qui viennent proposer de nouvelles fonctions que l’on ne trouve pas encore sur le marché.

Wattio : la maison ingénieuse

L’offre de Wattio est assez classique avec une box équipée d’un écran qui fait office d’afficheur général du système, des prises commandées avec lecture de la consommation, mais également un thermostat intelligent du type Nest. J’ai retenu le BAT, un lecteur de consommation ultra compact, qui n’a pas besoin de se brancher sur le courant mais qui se place sur les câbles. Il est alimenté par des piles.

ivee Sleek : votre assistant Wi-Fi intelligent

ivee vous propose de contrôler votre maison à la voix. Vous pouvez lui poser des questions, il vous répond pour vous donner l’heure ou la météo. Il réagit également aux ordres : vous programmez le réveil à la voix, vous modifiez la température du chauffage, etc. Totalement ouvert sur les produits tiers, ivee sera capable de piloter le thermostat Nest, la serrure électronique Lockitron ou les prises commandées Belkin WeMo. En bonus, il a un grand afficheur plutôt sympa.

Benki : une gamme de capteurs WiFi

Malheureusement, Benki n’est pas bien parti pour gagner son pari en terme de financement. Néanmoins, l’idée de proposer de multiples capteurs pilotables depuis son smartphone sans aucune box (grâce au WiFi) est assez intéressante. Je retiens surtout dans la gamme le capteur de température et de luminosité avec caméra intégrée (!), qui fonctionne simplement sur des piles, et toujours en WiFi.

Pourquoi ça marche ?

On parle de la maison connectée depuis des années, avec un succès encore un peu mitigé auprès du très grand public, pourquoi ces sites de financement participatif ont réussi à faire accélérer le mouvement ? Pour gagner leur pari, les sociétés qui présentent leurs projets sont obligées de sortir des sentiers battus et de proposer soit des fonctions innovantes, soit un prix défiant toute concurrence. C’est bien ce que l’on voit avec les exemples ci-dessus.

De plus, pour toucher un maximum d’utilisateurs potentiels, ces sociétés utilisent les technologies que tout le monde connaît, comme le WiFi et l’utilisation de son smartphone en guise d’interface de contrôle.

Enfin, le côté participatif un peu excitant est un atout à ne pas négliger : j’investis dans un projet innovant, nouveau, je paie moins cher en tant qu’acheteur de la première heure, et puis j’aurai le produit avant tout le monde.

Pour ma part, j’attends mon afficheur intelligent L8 et mes capteurs pour plantes Plant Link ! Et vous, avez-vous investi dans l’un de ces produits, ou un autre, via les plateformes de financement participatif ?

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close