home dashboard

Tous les objets équipés de capteurs, Withings, Fitbit, Netatmo, etc., ont leur propre interface de consultation. Au lieu de passer de l’une à l’autre, ou d’une app à une autre, pourquoi ne pas les rassembler sur un tableau de bord unique ?

L’importance d’un tableau de bord universel de toutes ses données commence à se faire sentir avec la multiplication des apps et des objets connectés. Cosm et Sen.se sont deux des sociétés qui se sont lancées sur ce créneau. Le service Cosm (auparavant nommé Pachube) stocke et affiche les données qu’il reçoit. Toutes sortes de données sont acceptables : des températures, des consommations, des pourcentages, même des état 0 ou 1. Côté affichage, on aura droit toujours au même graphique horizontal accompagnée de la dernière donnée en cours dans un carré orange à droite. C’est assez figé, mais c’est prêt à l’emploi.

cosm

Sen.se repose globalement sur le même principe en allant un peu plus loin. Avec Sen.se, on peut organiser son tableau de bord à sa façon, avec des formats et des couleurs de graphique selon ses choix. Sen.se propose également de créer des applications : leur but est de manipuler les données pour les afficher de la façon qui nous intéresse le plus. On peut par exemple imaginer un graphique affichant la moyenne de toutes les températures relevées dans la maison.

sen.se

Ces services communiquent d’origine avec différents produits que j’ai listé auparavant : la balance Withings, le compteur de pas Fitbit, mais également le capteur de consommation de courant CurrentCost. On peut aller plus loin en créant ses propres passerelles logicielles pour connecter virtuellement n’importe quel fournisseur de données. Il existe par exemple un bout de code pour afficher les températures de sa station Netatmo sur Cosm.

L’étape ultime pour les plus bricoleurs est l’utilisation d’une carte Arduino, la fameuse carte programmable à laquelle on peut relier tout un tas de capteurs, qui pourra devenir une passerelle idéale : température, humidité, qualité de l’air, téléinformation (compteur électrique), comptage d’eau, etc. Plein d’exemples de codes permettent de relier une carte Arduino à Cosm et à Sen.se.

rafi haladjian clubic
(c)clubic.com

Rafi Haladjian, qui a créé Sen.se, prépare un objet révolutionnaire. A la conférence LeWeb’12 en décembre dernier, il annonçait qu’il était en train de développer « des appareils qui permettront de collecter ce type de données de manière permanente ». Cet objet a été vu lors de l’événement Futurapolis qui s’est tenu il y a quelques jours à Toulouse. Interviewé par Clubic, il a seulement déclaré à la question de savoir quelle était son utilité : « A tout savoir, sur tout objet dans lequel on l’aura rangé ou sur lequel il sera collé ». On peut donc imaginer que cet objet intègre de multiples capteurs (température, mouvement, etc.) qui pourront être envoyés directement vers la plateforme Sen.se. Cela permettrait finalement de connecter tout objet encore non connectable. On peut imaginer l’utiliser collé sur un lave-linge pour savoir quand son cycle est terminé. On pourrait l’utiliser comme sonde pour vérifier que son frigo est toujours à bonne température. Côté sécurité, on pourrait vérifier qu’un tiroir n’a pas été ouvert ou qu’un objet n’a pas été déplacé. Ces quelques divagations sont peut-être réductrices par rapport aux capacités réelles de ce produit que l’on attend avec impatience !

ford dashboard

L’idée derrière tout cela est d’avoir une visions globale de son environnement, comme on peut l’avoir dans une voiture : toutes les données sont disponibles au même endroit, sous ses yeux, dès que l’on en a besoin. Au quotidien, il serait alors simple d’agir en conséquence selon les données qui nous intéressent, en multipliant ses activités physiques, en baissant légèrement le chauffage ou en faisant attention à la consommation d’eau. D’ici 2020, Cisco nous prédit 50 milliards d’objets connectés. En moyenne, on en possédera sept dans son habitat. Les plus connectés d’entre nous atteindrons les 50 objets communicants ! Soit ces objets seront tous autonomes en terme d’intelligence, capables de d’auto-paramétrer, de communiquer ensemble sans notre intervention ; soit il faudra surveiller ce qu’ils font, pour garder la main, et le tableau de bord domestique deviendra incontournable.

Visuel intro : thecoolgadgets.com

A propos de l'auteur

Brand love manager :) Des questions sur les systèmes d'alarme connectés et intelligents ? Lisez nos articles, suivez notre actualité, parcourez nos FAQ, ou demandez-moi !

5 Comments

  1. Il me semble que la société Texane AMX propose
    un produit similaire avec ses écrans Modero X.

    Bien sur, le produit ne fonctionne pas en WiFi,
    mais il permet, entre autre, de prévisualiser
    des sources vidéos avant leurs commutations
    vers une TV, de téléphoner en mains libres,
    de realiser une VC à deux ou plusieurs… .

    Sans les inconvénients de l’informatique,
    (il s’agit juste d’un écran tactile).

  2. Effectivement, comme Crestron d’ailleurs. Mais ces sociétés sont spécialisées dans le haut de gamme, entièrement configurable et personnalisable, produits pour lesquels il faut passer par un installateur certifié. On est donc loin de ces solutions en ligne gratuite que sont Cosm et Sen.se, qui demandent quelques connaissances pour leur configuration, mais qui pourraient devenir accessibles à tous de façon simple dans le futur. AMX et Crestron resteront toujours là pour ceux qui ne veulent toucher à rien en passant par un installateur.

  3. Le projet présenté par Rafi Haladjian me rappelle fortement Twine, un projet Kickstarter financé tout début 2012 pour plus de 500 000$ (!), à voir ce que ce dernier apportera de neuf !

  4. Romain >
    Tout à fait, ça me fait penser aussi aux Ninja Blocks. Mais si ça se trouve, ce produit secret saura faire tout autre chose !

  5. La société http://www.splunk.com propose aussi des agrégateurs de contenu sous forme de graph. L’intérêt étant l’utilisation en live de filtre, d’alertes et la capacité à faire du reporting email & pdf.

Laissez une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Close